Arquivo de 11 de Abril, 2004

ainda a Paixão de S. Mateus



MATTHÄUS-PASSION BWV 244

Pensei em publicar os comentários feitos pelo Evangelista à narrativa quando a cena pára, mas.. não tive coragem; Em inglês não tinha profundidade, e em alemão seria pretensioso da minha parte.

Feita a penitência, vou jantar!

Le Petit Prince – Antoine de Saint-Exupery

CHAPITRE II

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur, Et comme je n’avais avec moi ni méchanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours.

Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un rideau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au levé du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait:

-S’il vous plaît… dessine-moi un mouton!

-Hein!

-Dessine-moi un mouton…

J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement. Voilà le meilleur portrait que, plus tard, j’ai réussi à faire de lui. Mais mon dessin, bien sûr, est beaucoup moins ravissant que le modèle. Ce n’est pas de ma faute. J’avais été découragé dans ma carrière de peintre par les grandes personnes, à l’age de six ans, et je n’avais rien appris à dessiner, sauf les boas fermés et les boas ouverts.

Je regardai donc cette apparition avec des yeux tout ronds d’étonnement. N’oubliez pas que je me trouvais à mille milles de toute région habitée. Or mon petit bonhomme ne me semblait ni égaré, ni mort de fatigue, ni mort de faim, ni mort de soif, ni mort de peur. Il n’avait en rien l’apparence d’un enfant perdu au milieu du désert, à mille milles de toute région habitée. Quand je réussis enfin de parler, je lui dis:

-Mais qu’est-ce que tu fais là?

Et il me répéta alors, tout doucement, comme une chose très sérieuse:

-S’il vous plaît… dessine-moi un mouton…

Quand le mystère est trop impressionnant, on n’ose pas désobéir. Aussi absurde que cela me semblaît à mille milles de tous les endroits habités et en danger de mort, je sortis de ma poche une feuille de papier et un stylographe. Mais je me rappelai alors que j’avais surtout étudié la géographie, l’histoire, le calcul et la grammaire et je dis au petit bonhomme (avec un peu de mauvaise humeur) que je ne savais pas dessiner. Il me répondit:

-Ca ne fait rien. Dessine-moi un mouton.

Comme je n’avais jamais dessiné un mouton je refis, pour , un des deux seuls dessins dont j’étais capable. Celui du boa fermé. ET je fus stupéfait d’entendre le petit bonhomme me répondre:

-Non! Non! Je ne veux pas d’un éléphant dans un boa. Un boa c’est très dangereux, et un éléphant c’est très encombrant. Chez moi c’est tout petit. J’ai besoin d’un mouton. Dessine-moi un mouton.

Alors j’ai dessiné.

Il regarda attentivement, puis:

-Non! Celui-là est déjà très malade. Fais-en un autre.

Je dessinai:

Mon ami sourit gentiment, avec indulgence:

-Tu vois bien… ce n’est pas un mouton, c’est un bélier. Il a des cornes…

Je refis donc encore mon dessin: Mais il fut refusé, comme les précédents:

-Celui-là est trop vieux. Je veux un mouton qui vive longtemps.

Alors, faute de patience, comme j’avais hâte de commencer le démontage de mon moteur, je griffonnai ce dessin-ci.

Et je lançai:

-Ca c’est la caisse. le mouton que tu veux est dedans.

Mais je fus bien surpris de voir s’illuminer le visage de mon jeune juge: -C’est tout à fait comme ça que je le voulais! Crois-tu qu’il faille beaucoup d’herbe à ce mouton?

-Pourquoi?

-Parce que chez moi c’est tout petit…

-Ca suffira sûrement. Je t’ai donné un tout petit mouton.

Il pencha la tête vers le dessin:

-Pas si petit que ça… Tiens! Il s’est endormi…

ET c’est ainsi que je fis la connaissance du petit prince.

Função de Variáveis Lógicas (Booleanas)

Confesso que a matemática não é o meu forte.

Dada a variável lógica ( jogo em atraso do FC Porto com o Nacional), é possível construir uma função desta variável que gere uma tabela de verdade em que o Sporting ainda consiga ganhar o Campeonato?

Tenho 4 semanas para encontrar uma resposta!

Eu

Eu sou a que no mundo anda perdida,

Eu sou a que na vida não tem norte,

Sou a irmã do Sonho, e desta sorte

Sou a crucificada… a dolorida…

Sombra de névoa ténue e esvanecida,

E que o destino amargo, triste e forte,

Impele brutalmente para a morte!

Alma de luto sempre incompreendida!…

Sou aquela que passa e ninguém vê…

Sou a que chamam triste sem o ser…

Sou a que chora sem saber porquê…

Sou talvez a visão que Alguém sonhou,

Alguém que veio ao mundo p’ra me ver

E que nunca na vida me encontrou!

Florbela Espanca



As Mulheres no que me diz Respeito

Os sentimentos que não tenho não tenho.

Os sentimentos que não tenho, não vou dizer que tenho.

Os sentimentos que vocês dizem que têm, não têm.

Os sentimentos que vocês quereriam que nós e vocês tivéssemos, nenhum de nós tem.

Os sentimentos que as pessoas deveriam ter, nunca têm.

Se as pessoas dizem que têm sentimentos,

pode-se estar certo que não têm nenhuns.

Por isso, se vocês querem que nós ou vós sintamos alguma coisa,

é melhor abandonar por uma vez a ideia de sentir.

D. H. Lawrence

Tradução de Jorge de Sena

%d bloggers like this: